Etalonnier
Un métier, un savoir-faire !

Saillie d'un ânesse du Poitou par un baudet du Poitou chez Didier Bernard à Taizé-Aizie (Haras du Bât Poitou). Voir son joli site internet : http://www.haras-du-bat-poitou.fr/


De la marine à l'élevage
Après avoir sillonné les océans au sein de la Marine nationale, Didier Bernard s'est posé en 2004 dans la ferme familiale à Taizé-Aizie. Mais il découche souvent ! Plus pour assurer son quart. Il a installé un lit dans l'écurie car parfois les «poulinages» s'avèrent difficiles.
Eleveur étalonnier, essentiellement en race mulassière du Poitou : quel métier ! Il fait saillir pour lui et ses clients des juments et des ânesses par des étalons ou des baudets. Selon la combinaison il obtiendra des étalons, des juments, des ânesses, des ânons (fedons), des mules et mulets. A lui de ne pas se tromper !
Il exploite une ferme de 40 ha uniquement pour le foin. Il fait partie des étalonniers qui sauveront la race mulassière du Poitou. Pour la saison de monte, il loue Thales des Renaudières aux haras nationaux de Saintes. «C'est trop cher d'en acheter un bon» justifie-t-il.
Il possède plusieurs baudets. Ceux destinés à la monte des juments vivent enfermés. «Ces saillies sont contre nature, il faut les éloigner des ânesses car lorsqu'ils y ont goûté, ils dédaignent les juments.» Les autres baudets ont bien de la chance ! Dans les prés galope un étalon breton. «C'est mon souffleur, il renifle les juments en chaleur afin de les livrer au baudet
Didier Bernard convient que son activité correspond plus à une passion qu'un métier.

Didier Bernard, tél. 06 75 23 59 35
Haras du Bât Poitou
Aizie
16700 Taizé-Aizie
 




 



Attention au cap, l'étalonnier, tiens-bon la barre !



Créé avec Créer un site
Créer un site